Interview - Vôdûn - Hellfest 2017

Vôdûn était décrit comme un "ovni" sur la programmation de ce Hellfest. Ce qui a su nous intriguer et nous a amené à faire cette interview d'un groupe original, mêlant une musique Vodou africaine à du metal.

 

Salut! Pour commencer vous pouvez vous présenter?

Oya: Je suis Chantal, la chanteuse de Vôdûn et je me fais appelé Oya

Ogoun: Je suis Zel, je joue de la batterie et je me fais appelé Ogoun

 

J'ai cru comprendre que le guitariste était malade... Mais durant le concert il était au top! Il se donnait à fond!

Ogoun: Ouais, il est bien malade! Je crois que ce qu'il l'a fait tenir c'est l'adrénaline, tout simplement.

 

Vous présentez un style très original. Comment vous décririez Vôdûn?

Oya:  C'est un mélange d'un peu de musique africaine, d'un peu de saoule, beaucoup de Blues et d'un mix de pop, de punk, de trash, beaucoup de Hard Rock et même de Doom.

Ogoun: C'est un gros mix de ce qu'on aime. On a beaucoup d'influences et d'inspirations, alors on les rassembles pour faire ce qu'on aime.

 

Votre concert, pour moi était génial! Peut être l'un des meilleurs cette année! Comment c'était pour vous?

Oya: Waw! Merci! C'était absolument génial. De venir jouer sur scène le matin et avoir autant de monde c'était... WAAAAAAH! vraiment super! Le public a réagit super positivement! il était génial! Du moment ou on est entré sur scène jusqu'au moment ou on est repartis. Même quand on est revenu, juste pour ramasser nos affaires sur la scène ils nous a acclamé! On a passé un super moment!

 

Quand vous avez commencé avec Vôdûn , vous pensiez qu'un jour vous seriez dans ce genre d'endroit, à jouer dans de gros festivals?

Ogoun:  Bien sûr, on espérait évidemment évoluer avec le groupe! Mais pour nous le plus important c'est de créer et de s'exprimer. On a sauté sur l'occasion quand on nous a proposé de venir ici, bien sûr mais c'était pas vraiment notre objectif de faire des grosses scènes comme ça!

Oya: Mais je pense qu'on a atteint quelque chose qui nous plait, maintenant! On a changé et évolué, musicalement. Et effectivement maintenant je pense que l'objectif serait de ... "nous sortir" d'aller jouer notre musique sur des scènes comme ça. On se sent bien quand on joue notre musique. Et il serait temps de la faire connaitre un peu partout. Parce que quand on fait un truc cool, ça nous fait nous sentir bien. Alors quand en plus on voit autant de gens qui aiment ça et t'encourage, c'est vraiment cool.

 

Pour couvrir un maximum d'interviews, l'organisation voulait vous séparer dans trois salles différentes. Mais vous avez refusé pour rester ensemble! Pourquoi?

Oya: Parce que le groupe en lui même est vraiment éclectique. Bâtit de pleins de choses différentes, qui sont des partis de nous trois! C'est quelque chose de fort! Alors pour moi, pour parler du groupe, il faut qu'on soit tous là... Ou au moins deux membre, vu que malheureusement The Marassa, notre guitariste est malade.

(C'est d'ailleurs pile à ce moment que le guitariste est arrivé dans la salle, blanc comme un linge, toujours malade)

Ogoun: Je pense que c'est important d'avoir le point de vu de chacun pour les différentes questions qu'on nous pose! Parce que chez nous il n'y en a pas un qui parle plus que les autres... Chacun a son mot à dire.

Oya: On tiens tous d'influences différentes, et c'est en les combinant que ça a marché musicalment, alors c'est la même chose pour les interviews.

 

Du coup... Tu te sens mieux, gars?

The Marassa: Ouais, désolé, j'ai choppé une sacré fièvre la nuit dernière pendant le voyage. Et ça allait de pire en pire... Je viens juste de prendre quelques médicaments. Et avec une bonne bière je reviens petit à petit à la vie!

 

Parfait! Votre dernière album est sorti l'année dernière, du coup vous êtes sur une tournée en Europe. ça marche bien pour vous?

Oya: Pas mal... ca fait 3 jours de suite qu'on joue!

Ogoun: Pour venir ici ça a été un sacré trajet... Et on a pas beaucoup dormi... 2 ou 3 heures la nuit passé... Pour pouvoir jouer aujourd'hui. Mais bon, c'est le genre de chose que tu dois faire quand tu décide de faire partis d'un groupe.

Oya: Je pense que c'est le plus désagréable. Mais être ici c'est génial! Donc ça vaut le coup.

Ogoun: Le Hellfest, c'est génial!

 

Parmi toutes vos chansons, il y en a une que vous préférez?

Oya: MA préférée de cette album, que j'adore chanté c'est "Legba's Feast", je la trouve fantastique. Et en ce qui concerne le NOUVEL ALBUM, les nouvelles chanson qu'on est en train d'écrire je pense que c'est "Spirits Past" parce qu'elle est plutôt Pop, et moi j'adore ça.

The Marassa: Ma préféré, c'est "Dinivity", une chanson sur laquelle j'ai beaucoup travaillé, pour laquelle il a fallut que je sorte la basse. Donc je la trouve très intéressante. Blood Stone me plait beaucoup aussi! On passe d'un son clean à une guitare saturée, et puis j'adore le Trash et le Heavy Metal et cette musique part carrément dans ce délire.

Ogoun: Moi je choisirais l'album tout entier! Comme on l'a dit, on a pas mal d'inspirations différentes en fonction des morceaux. Et du coup ça donne un relief à l'album! Et moi c'est ça qui me plait!

 

Est ce que ça vous plait de jouer dans ce festival, entouré par des groupes presque légendaire?

Oya: Bien sûr! On peut marqué ça comme un point important de notrea carrière! "J'ai joué au Hellfest, au côté de grands groupes comme Deep Purple ça en jette!

 

Messieurs dames, le mot de la fin?

Ogoun: Merci! Very Fuckin' cool!

 

Line up: 

Oya: Chant

The Marassa: Guitare

Ogoun: Batterie

 

Album:

Possession (2016)