Hellfest 2017 - Jour 2

Jared James Nichols

The New Roses

Monolithe

Slydigs

Carcariass

 

Monarque

The Dead Daisies

Entamer une journée au Hellfest par du bon vieux Rock 'n' Roll, et ce sous le soleil avec une bonne bière à la main, est une des meilleures choses qui puissent arriver ! Les australiens ont résolument emmené la chaleur de leur pays ainsi que leur très bonne humeur sur la Mainstage du Hellfest. Du bon rock comme on aime de temps en temps l'entendre, surtout lorsque l'on se laisse transporter par les notes cristallines des guitares, les percussions groovy ainsi que le chant savoureusement heavy du chanteur.

Ne se privant pas de faire le show et de profiter de l'espace qui leur était réservé sur la Mainstage, les gaillards bougeaient partout, notamment ce cher vocaliste qui n'hésitait pas à s'approcher de la foule et à l'encourager à taper dans ses mains à chaque envolée rythmique. Les lances d'eau étaient également de la partie et arrosaient la fosse, rendant le tout vraiment beau à voir tant l'ambiance était électrique. Sauter, taper des mains, y aller de son petit slam... Tout cela faisait partie intégrante du show ! Rigolade, bière et très bon temps ! (aurel)

Ultra Vomit

Les nantais d'Ultra Vomit avait une place de choix cette année, la Mainstage 2 était à eux! Je pensais que c'était exagéré de leur attribuer une telle scène... Mais quand j'ai vu la foule qui s'amassait et qui n'arrêtait pas de croître tout au long du concert, je me suis dis qu'au final... le choix n'était pas mauvais ! La recette Ultra Vomit est simple : on fait du Metal, et des blagues de merde... Mais quel accueil ! Une foule en délire les acclamait !

Je pense même pouvoir dire sans me tromper qu'Ultra Vomit est l'un des groupes qui a foutu le plus gros bordel au fest cette année ! Et en début d'après midi en plus ! Les étrangers sur place ont dû se poser des questions... En plus de la scène décorée à la Looney Toons et de la faute (volontaire) dans l'écriture "d'UTLRA VOMIT". Le groupe réalisait clairement un rêve en jouant dans un tel lieu ! Et on les remercie de ce passage des plus agréables... On les inviterait même à repasser quand ils le souhaitent ! (melcane)

Crypt Sermon

 

Igorrr

Nails

Ugly Kid Joe

Ereb Altor

Chelsea Grin

Skepticism

Steel Panther

Decapitated

L'un des shows que j'attendais le plus et qui ne pouvait que m'assurer LA claque auditive de la journée, après Cryptospy durant la journée d'hier. En effet, Decapitated a ce don de tout déboiter en live grâce à un son surpuissant et une débauche d'énergie absolument impressionnante. Dès le morceau d'ouverture, "The Blasphemous Psalm To The Dummy God Creation", on verra le groupe tel qu'il est : efficace et plus que jamais redoutable.

Un très bon choix pour commencer, surtout que les riffs totalement tordus de "Day 69" et "Post (?) Organic" suivront afin de fracasser encore plus le public déjà bien lessivé par le premier titre. Les saccades rythmiques de "Homo Sum" ne laisseront également personne vivants. Le vocaliste, qui m'impressionnera toujours de par sa stature, son charisme et son growl jouissif, est une véritable pile électrique sur scène, allant de droite à gauche et de gauche à droite ou posant son pied sur les retours afin d'hurler toute sa rage en direction du public. Un nouveau morceau de leur album Anticult sera d'ailleurs joué, "Never", emportant tout sur son passage grâce à ses couplets une nouvelle fois destructeurs. On regrettera juste l'absence d'au moins un deuxième nouveau titre. "Earth Scar" aurait été parfait ! (aurel)

Turisas

Alcest

Un peu de douceur, cela vous dit ? Entre un petit repas et un passage au bar, Alcest allait être le petit moment zen de la journée, sous l'ombre bienvenue de la Temple. La musique atmosphérique et légère des français serait justement idéale pour se laisser emporter jusqu'aux cieux. Mêlant un son très lent et très mélancolique avec un chant hurlé très torturé, Alcest était presque envoûtant à voir sur scène.

Le morceau "Percées de Lumière" reflétait vraiment l'état d'esprit et l'atmosphère qui emplissait la Temple durant le set, avec son air entraînant et entêtant. Devant un public attentif et tout ouïe, les français effectuaient un show carré, au son très correct. Seulement cinq titres joués en une heure, mais cela était largement suffisant pour nous emporter tant la magie était totale ! (aurel)

Airbourne

C'est en début de soirée qu'on a pu voir de nouveau Airbourne au Hellfest deux ans après ce triste bug de son qui avait gâché leur concert en 2015. Le groupe fait preuve comme il se doit de cette incroyable énergie qui tient le public au top pendant 1h10 de concert. Sur scène, ça bouge, ça rigole, ça S'ECLATE des canettes de bières sur la tête ! On pourra dire ce qu'on veut, mais Airbourne est l'un des groupes qui sait le mieux ambiancer son public.

Sans compter que cette fois, on a eu le droit de voir Joel O'Keeffe monter au sommet d'un des pylônes de la scène pour nous jouer un riff d'enfer (ce qu'on a pas eu il y a deux ans !). Il ne faut pas non plus oublier que cette année, on a eu droit à du neuf puisque l'album Breakin' Outta Hell est sorti en septembre 2016 ! Considéré encore et toujours comme une sorte de "nouveau AC/DC", le groupe arrive à amasser une sacrée foule autour des Mainstages. (melcane)

Pain Of Salvation

 

Wardruna

Aerosmith

Le Hellfest a justement cette manie d'inviter des grands noms du Rock 'n' Roll pour ses têtes d'affiche. On aura bien sûr eu Deep Purple, mais Aerosmith était clairement à voir tant l'énergie des bougres est toujours aussi vivace.  Une bonne dose de Rock à prendre dans la tronche juste avant le concert de Kreator, c'était tout simplement parfait ! Leurs titres les plus connus seront bien entendus joués, comme les excellents "Love In An Elevator" ou encore "Dream On" ! On salue vraiment la performance des musiciens, qui ont toujors autant la pêche sur scène, et ce malgré leur longue carrière. Au chant, Steven Tyler, autant remarqué pour ses tenues que pour son timbre vocal exceptionnel, assure le show ! Et quel final, avec le fabuleux "Walk This Way" et son air plus que célèbre, histoire de finir de mettre le feu dans la nuit étoilée et chaude du Hellfest. (aurel)

Kreator

Chaque concert de Kreator est un champ de bataille, c'est bien connu. Et bien, quoi de mieux que de profiter à fond d'un show des allemands que de rentrer tout droit dans le pit et se laisser porter par l'ambiance générale et l'adrénaline qui accompagne chacun de leurs morceaux ? Il faut dire qu'en soirée, à une heure du matin, et pour conclure une belle journée, l'atmosphère était idyllique pour un concert de Thrash ! Et quelle fête ce show a été ! Certes, de vieux titres auraient mérité d'être mis sur la setlist, comme "Flag Of Hate", mais le groupe sera très vite pardonné grâce à des morceaux fédérateurs et qui ont cette efficacité redoutable autant sur scène que dans le pit. La formation est carrée et à l'aise, avec un Mille Petrozza des grands soirs. Une aisance très certainement due à la grande expérience du groupe pour la scène. Dans le pit, ça s'accélère : circle pits à gogo sur l'excellent "Civilization Collapse", du wal of death sur "Enemy Of God", du pogo bien violent sur "Phantom Antichrist" ou "Violent Revolution". Et l'on oublie pas bien sûr pas le très harassant mais tellement jouissif final avec "Pleasure To Kill" ! Cette introduction à la batterie !

Un concert absolument énorme pour venir conclure une très belle journée passée en Enfer ! Rendez-vous demain pour la dernière journée du Hellfest ! (aurel)