Hellfest 2017 - Jour 1

Année après année, le Hellfest 2017 continue de grandir ! Doucement mais sûrement ! Toujours plus impressionnant de par une superbe mise en scène et une programmation fort diversifiée, le festival a tous les arguments pour nous faire passer une excellente fête ! La rédaction de Metal Cunt était donc forcée de se déplacer jusque dans le petit village de Clisson pour assister à cet événement chaud bouillant ! Et voici ce qu'elle peut vous raconter de retour de son voyage directement en Enfer !

 Putrid Offal

Sidilarsen

True Black Dawn

Ce premier jour en Enfer allait être plutôt musclé sous la Altar et la Temple. Pour bien commencer la journée et le festival, quoi de mieux qu'un bon concert de Black Metal avec les finlandais de True Black Dawn. Une musique des plus directes, avec des guitares qui martèlent leurs riffs tranchants et saturés et des percussions totalement damnées. Dès les premières notes, on sent immédiatemment l'aura malsaine et mystique du groupe, avec un chanteur aux mouvements lents sur scène et qui développe cette impression de mal-être qui émane du groupe. Un Black Metal des plus efficaces, ponctué de passages plus lents et plus atmosphériques, qui seront d'ailleurs très sympathiques à entendre de par leur ambiance glaciale.

Le jeu des finlandais sur scène demeurera très sobre, tout comme la réaction du public, et l'on se concentrera plus sur le chant torturé du chanteur et les accords dissonants des guitares. Un son quelque peu grésillard mais qui n'empêchera pas le groupe de faire sûrement le boulot ! (aurel)

Myrath

Deathcode Society

Betraying The Martyrs

Wormed

Il me tardait vraiment de pouvoir voir les espagnols de Wormed sur scène ! Officiant dans un Brutal Death Metal des plus techniques et surpuissant, le quatuor méritait vraiment le coup d'oeil pour une bonne dose de violence ! Le show était résolument brutal et sans concession, avec une pluie d'accords, de contretemps, de blast beats... et un chanteur au growl absolument monstrueux et qui n'hésitait pas à arpenter la scène et à haranguer le public venu les voir.

La formation, même si elle demeurait lessivée à la fin du show, débitait titre après titre avec une facilité déconcertante et une technique impressionnante à voir. Ses compères étant très concentrés sur leurs instruments, c'était au chanteur de foutre l'ambiance et il l'a réalisé de manière parfaite ! Avec autant de bordel sur scène, il en fallait également dans la fosse ! Cette dernière ne commença à remuer vraiment que vers la fin du set, afin de saluer un show malheureusement trop court mais intense ! (aurel)

Textures

Valkyrja

Evergrey

Tyr

Avatar

Aller voir Avatar, c'est presque comme aller voir un numéro de cirque. Vêtus de leurs superbes tenues de scène, directement sorties d'un spectacle de clowns, les membres du groupe ne se privaient pas de lancer dès le début les hostilités sur la Mainstage, avec leur morceau sans nul doute le plus fédérateur : "Hail The Apocalypse". À la fois lourd et bourrin, ce dernier mettra instantanément le feu au public. Les lances d'eau se mêlant également à la fantastique ambiance générale, le concert d'Avatar était définitivement parti.

Enchaînant toute une setlist de morceaux ultra efficaces, la formation a littéralement fait sauter l'ensemble de son public. Un petit pogo a même pu se former au beau milieu de ce joli bordel ! Pas ultra fan de leurs musique, force est d'avouer qu'ils savent la mettre en scène pour faire le plus de bruit possible ! (aurel)

Queensryche

Krisiun

Devin Townsend Project

Powerwolf

Dodheimgard

Firespawn

Firespawn, même s'il constituait un Death Metal plus conventionnel, moins énervé mais relativement plus sombre que ses homologues de Krisiun, Cryptopsy ou encore Wormed, avait également son petit mot à dire et ses petits crochets du droit à donner à son public. Mené par le légendaire growleur d'Entombed, Lars Göran Petrov, et plusieurs de ses potes du même groupe, la formation ne comptait pas faire de cadeau à une fosse déterminée et qui n'attendra que quelques morceaux pour se mettre en jambe. Le son aurait mérité plus de patate sur les guitares, mais l'on sera heureux de pouvoir se délecter des blast beats et des riffs lourds du groupe. Quelle énergie de la part de Firespawn, avec notamment un Lars Göran Petrov absolument intenable et très dissipé, n'arrêtant pas d'arpenter la scène et de se taper le crâne sur les passages les plus violents. Un excellent moment passé avec Petrov et sa bande ! (aurel)

Ministry

Corvus Corax

À voir la Temple se remplir de bonne humeur, de joie et autres barbares affublés de leurs casques et autres cornes à boire, il était certain que Corvus Corax était de passage au Hellfest. Officiant dans un son acoustique folklorique et très, très dansant, les hollandais proposaient ainsi une musique mêlant flûtes, binious, cornemuses, tambours et autres instruments traditionnels. Chaque morceau voyait le public se trémousser et sauter sur place sur les airs entraînants et envoûtants du groupe. Nombreux sur scène, les membres du groupe ont assuré un show très plaisant même si l'on aurait voulu un peu plus de communication et de communion avec les fans. Le public n'en avait à priori cure, tant l'ambiance était à la fête ! Un seul mot d'ordre : s'éclater et se laisser emporter par la musique ! Contrat rempli pour Corvus Corax. (aurel)

Behemoth


Belphegor

Cryptospy 

De loin la grosse claque auditive de la journée ! Les canadiens, ayant emporté dans leur bagage leur Brutal Death Metal des plus virulents et surpuissants, ne voulaient montrer aucune forme de compassion ou de pitié envers le public réuni devant eux. Un hurlement survenu après une courte introduction, et voilà que "Two-Pound Torch" résonne telle une gigantesque tempête sonore, lançant une heure de grosse musique !

Les instruments allaient à toute vitesse tandis que le growleur de la formation donnait tout ce qu'il avait afin d'encourager la foule à se battre pour sa survie. Sous un nuage de poussière, le pogo allait bon train et se transformait en véritable zone de guerre. Les circle pits s'enchaînaient à vitesse grand V tandis qu'un mur de son absolument impressionnant nous écrasait le crâne peu à peu. Aucune pause, aucun répit ne nous était donné par une formation qui effectuera malgré la débauche d'énergie un set carré et ultra concentré. (aurel)

 

Deep Purple

Obituary

Sabaton

Ma première journée au festival ne fut pas franchement riche en concert, étant donné qu'un bon tas d'interviews tombait ce jour là... J'arrivais à attraper par-ci par-là quelques morceaux de concerts entre deux interviews, mais ce n'est que le soir que j'ai pu me poser devant les Mainstages... Pour ne plus les quitter avant la fermeture des portes ! Et quoi de mieux pour entamer la soirée qu'un show guerrier signé Sabaton. Le groupe présente comme d'habitude une énergie de tous les diables ! À peine le concert débuté que la foule est en délire.

Il faut croire que le groupe sait y faire ! En commençant avec le titre "Ghost Division", les suédois envoient une rafale de puissance dans la foule, ce qui ravira les fans du groupe et enverra un choc aux non initiés. Sur scène, c'est toujours la même fabuleuse énergie que le groupe nous montre, mêlée à la belle mise en scène qu'on ne peut pas rater (un char d'assaut sur scène tout de même, ça peut surprendre !). Ce n'est pas la première fois que le groupe vient au Hellfest, et on ressent que le groupe est heureux de s'y produire ! On espère les revoir d'ici quelques années pour de nouveau mettre le feu ! (melcane)

Rob Zombie

Rob Zombie était attendu cette année ! En témoignait la foule serrée qui se pressait devant la Mainstage 2 ! Ce concert a été un gros bordel, tant musicalement que dans le public. Rob chante comme il le souhaite, et les instruments sont mal accordés. Mais c'est volontaire ! Un "gros bordel" concocté avec amour et qui a l'air de plaire au public, qui s'est agité dans tous les sens, ne créant pas forcément de pogo mais plus le "gros bordel" à l'image de ce que l'on a sur scène. C'était de la folie ! On pourra noter que le public de Rob Zombie est très particulier ! En effet, il n'est pas composé d'une écrasante majorité de métalleux comme on s'y attendrait. Il est plutôt formé d'un mélange de geeks, de hipsters, de "curieux" et, tout de même... de métalleux. Mais pour en revenir à la scène, les artistes ont une sacrée présence, une mise en scène simple et efficace qui a fait ses preuves ! (melcane)

In Flames

Le vendredi a fini en apothéose ! Il a fallu choisir entre In Flames et Alestorm... Mais étant absolument fan d'In Flames, je ne pouvais résolument pas les louper ! Le groupe s'est fait attendre ! La foule impatiente a appelé le groupe durant 10 bonnes minutes avant que ces derniers ne se décident à se montrer ! D'un bout à l'autre du concert, c'était la guerre dans la foule !

Un bon gros pogo entrecoupé de quelques circle pits : la fosse était particulièrement énervée et puissante ce soir-là, et il était impossible pour moi de rester plus de 5 minutes dans la fosse ! Niveau musique, le groupe y mettait des tripes, ce qui n'a pas laissé la foule de marbre. Mais malgré tout, il plane une sorte de "bof" sur ce concert. Sûrement du au fait que le groupe a majoritairement joué son dernier album, qui ne fait pas l'unanimité... Au final, c'est tout de même un très bon souvenir que je garderais dans ma mémoire !

Le vendredi aura été une belle mise en bouche ! Mais le festival ne fait que commencer ! On se retrouve donc samedi après une bonne nuit de sommeil. (melcane)